COVID: le retour des peurs et des blessures

La période COVID a réveillé de vielles blessures. Certaines difficultés refont surface, certaines peurs aussi.

Peut-être que les nuits sont plus agitées et que votre sommeil est altéré.

Tout cela, on s’y attendait…

On s’y attendait car c’est un traumatisme que de vivre dans la peur, de devoir resté enfermé chez soi, de ne pas savoir quand on pourra reprendre une vie normale, …

Aujourd’hui, nous commençons la reconstruction. Même si tout n’est pas tout à fait terminé, l’instinct de survie refait surface, après le coup de massue de inattendu. Il est temps d’évacuer ce vécu, d’accepter le mal être et de reconnaître que nous ne sommes pas seuls dans cette position délicate.

Ce sont les premiers pas… Ensuite, il est possible de demander de l’aide. C’est une preuve de courage et de force que d’être capable d’aller voir quelqu’un pour nous accompagner sur le chemin.
Alors, bien sûr, j’ai des outils géniaux avec la sophrologie, l’énergétique, le coaching, … mais peu importe. Ecoutez vos ressentis et vos besoins. Choisissez la bonne personne avec les bons outils et plongez 💖 Comment savoir si c’est la bonne personne, si ce sont les bons outils? Est-ce que ça vous attire, est-ce que vous avez envie d’aller voir plus loin avec elle/lui ? Est-ce que vous retombez souvent sur ses propositions, ses articles, ses vidéos, sur un mot qui fait lien avec elle, … ? si oui, alors, ça vaut le coup d’aller voir de plus près ce que cette personne peut vous apporter.

Ne coulez pas tout(e) seul(e) de votre côté, acceptez les mains tendues pour vous aider à remonter à la surface. Il y a une fausse croyance qu’ont certaines personnes. Cette fausse croyance, c’est qu’il faut toucher le fond avant de remonter… C’est faux. On remonte quand on le choisit. C’est la manière de remonter qui va être différente selon la profondeur de mal-être dans laquelle on se trouve et l’énergie à déployer pour le faire.

Le choix

On remonte quand on le choisit, ça ne veut pas dire que c’est facile et que ça se fait en un claquement de doigt. Ça veut simplement dire que si on ne choisit pas , il ne se passera rien, quoiqu’on fasse. Choisir de remonter, c’est accepter qu’on est en difficulté, c’est faire au moins un pas pour remonter à la surface. Ce pas peut être: prendre du temps pour soi, parler à un(e) amie, demander de l’aide à un(e) professionnel(le), … peut-être même s’aider provisoirement de plantes ou d’un traitement… Les possibilités sont quasi infinies.Tout dépend de ce que vous vivez et de la profondeur dans laquelle vous vous trouvez. Juste un mouvement pour commencer l’ascension vers la surface…

A la surface…

Elle peut faire peur cette surface? Peut-être que ça fait longtemps que vous ne l’avez pas vue que vous avez peur de ce que vous pourriez y trouver ? C’est vrai, vous pourriez être déçu(e) des changements qui s’y sont produits, il est possible que ce ne soit pas la même surface qu’il y a 1 mois, 6 mois, 5 ans, 10 ans, …Quels que soient ces changements, quelle que soit cette surface, croyez-vous qu’elle peut être pire que ce que vous vivez maintenant? Croyez-vous que vous n’y seriez pas mieux? Est-ce que ça ne vaut pas la peine d’aller jeter un œil pour voir si vous avez envie d’y rester avant de vous laisser couler complètement ?

Je suis là pour vous tendre la main et vous montrer la surface, comme de nombreuses autres personnes qui vous aiment et/ou qui sont prêtes à vous aider… à vous de choisir…

 

Pin It on Pinterest