Sophrologie et hypnose: des méthodes pour réduire le stress

Le stress est un mot souvent employé et que l’on utilise au quotidien pour décrire un ressenti qui va du petit pincement de nervosité jusqu’à des symptômes difficilement supportables (vertiges, maux de ventre, nausées, douleurs, difficultés respiratoires, …).

Le stress, signal d’alarme de notre corps

Le stress fait partie des signaux d’alarme de notre corps. Il est essentiel dans certaines situations. Par exemple, si nous sommes attaqués par un animal sauvage, le stress va déclencher une réaction en chaine qui va nous permettre de prendre rapidement une décision et de développer l’énergie musculaire nécessaire pour fuir. Si on approche la main d’une flamme, la chaleur va déclencher un stress de l’organisme et nous amener à retirer la main de la flamme avant de nous brûler gravement.

Alors, où est le problème ?

Il existe 2 types de stress: l’eustress (qu’on pourrait qualifier de bon stress) et le distress (mauvais stress?). L’eustress va vous permettre de vous surpasser et de donner le meilleur de vous-même. Le distress va vous submerger, vous paralyser, … Le stress est parfois répétitif ou sur une longue période. Nous sommes également parfois soumis à des stress simultanés d’origine différentes. Bref, il arrive qu’il nous submerge ou que nous n’arrivions pas à le laisser à sa juste place de signal d’alerte (distress). Il est alors fréquent de voir des symptômes s’installer dans le temps et s’aggraver. Dans un premier temps, nous pouvons avoir du mal à éclaircir nos idées, la vue qui se trouble, la respiration qui est plus superficielle, le rythme cardiaque qui accélère, la sensation de jambes molles, … Le temps passant, nous pouvons perdre en qualité de sommeil, perdre ou prendre du poids, avoir des problèmes de tensions, déprimer, ressentir de la fatigue, … et certaines maladies peuvent même s’installer, profitant de cette défaillance de notre organisme. S’il est normal de ressentir un coup de stress à certains moments de notre vie (examens, difficulté, …), il convient de ne pas le laisser s’installer. Je vous propose même d’apprendre à l’évacuer au fur et à mesure pour ne pas en arriver à des périodes difficiles de stress intense. Le but : qu’il reprenne sa juste place de signal d’alarme.

Comment me libérer de mon stress envahissant ?

Le stress est donc important. Il peut même être positif! Si, si, je vous assure ! Par exemple, lorsque vous participez à une compétition sportive, l’eustress (« bon stress ») vous donne une énergie décuplée, ce qu’on appelle la hargne, la rage de gagner… Il est alors un véritable moteur pour vous. Pour cela, la sophrologie et/ou l’hypnose Ericksonienne sont des méthodes de choix pour apprivoiser son stress. Lors de la première séance, je prendrais le temps de vous expliquer les différences et nous déterminerons ensemble quelle méthode sera la plus appropriée à votre besoin. Les accompagnements sont brefs: 8 à 10 séances maximum (parfois même moins). Le plus souvent, on utilise ces deux méthodes à des moments distincts de l’accompagnement, l’une ou l’autre se prêtant mieux à une problématique. Soyons clairs, je ne vous propose pas de « respirer » simplement comme certaines personnes le pensent avec ces méthodes. Je vous propose un véritable accompagnement qui amène au changement. Cela demande un travail en profondeur ! Et vous ne serez pas déçu(e) du résultat !

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s'intègrent dans une démarche de relation d'aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s'inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre. 

leo suscipit odio risus venenatis, in ut accumsan non