Penser à soi pour être mieux avec nos enfants

En tant que parents, on a tendance à faire de gros sacrifices pour nos familles (conjoint(e)s et enfants).
D’ailleurs, il est de notoriété publique qu’un bon parent pense à sa famille avant tout. Oui mais voilà, on voit de plus en plus de burn out ou de dépressions. A toujours penser à l’autre, on s’oublie. Il faut donc trouver le juste milieu entre l’égoïsme total et l’oubli de soi. Penser à soi nous aide à mieux nous comporter avec l’autre.

Le bonheur est contagieux

Pour une fois que quelque chose de positif est contagieux, profitons-en! Faites l’expérience, regardez ce qui se passe autour de vous en fonction de votre humeur.
Essayez de sourire aux gens dans la rue et observez leur réaction. Restez fermé et renfermé et observez également. Vous réaliserez rapidement que le bonheur se transmet.

De même, observez ce que vous ressentez lorsque vous croisez le chemin d’une personne heureuse et épanouie ou celui d’une personne triste ou épuisée. Il y a des êtres qui ont le don de faire baisser considérablement votre niveau de bonne humeur et d’énergie et d’autres qui savent le faire remonter!

Donc, à vous de choisir si vous souhaitez être de ceux qui font baisser l’énergie des autres ou qui la boostent.

[fiches30jbienveillance phrase=”Vous souhaitez mettre en place une éducation bienveillante sans vous oublier?”]

La fatigue fait diminuer la patience

Quand la fatigue prend le dessus, on perd patience plus rapidement. On a donc plus de mal à gérer les enfants, la maison, le travail… Forcément, la relation familiale devient complexe.

Il peut être plus bénéfique de prendre le temps de souffler, de se changer les idées, voire de faire une petite sieste afin de repartir du bon pied, plutôt que de vouloir être surhumain, tenir bon et en fait, être exécrable avec tout le monde.

Le parent sert d’exemple

Nous sommes le premier exemple pour nos enfants. Nos actions marquent leur vie toute entière. Si nous souhaitons leur transmettre qu’ils doivent se respecter eux-même, nous devons commencer par nous respecter en écoutant nos besoins.

Lorsqu’ils seront adultes et parents, ils agiront en fonction de leur vécu d’enfant. Donc, soit ils rejetteront nos actions et feront l’opposé, soit ils agiront dans nos traces. Ce n’est donc pas anodin. Prendre soin de nous au moment présent permet de prendre soin d’eux dans le futur!

 

Pin It on Pinterest

Share This