Aujourd’hui, j’avais envie de prendre un exemple concret qui me concerne afin de vous amener à prendre conscience de 2 choses:

  • On ne peut pas préjuger de l’histoire et de la vie des gens sans approfondir les choses,
  • Il y aura toujours quelqu’un pour vous critiquer mais ça n’a que l’importance que vous voulez bien lui apporter!

Pour une fois, je vais vous parler de moi!

Voici un exemple: les gens qui ne me connaissent pas et qui me voient enceinte avec mes 3 petits (dont des jumeaux) près de moi, pensent régulièrement ceci:  « Celle-ci elle n’a pas de mal à faire des enfants » « 4 enfants, quelle idée; c’est beaucoup trop!  » « Elle doit être assistante maternelle pour avoir autant d’enfants! » « Quelle chance elle a d’avoir réussi à avoir des enfants! »
Certains sont dans le jugement, d’autres dans l’incompréhension mais je vous rassure, certains sont simplement dans l’observation et ne jugent pas du tout!

Pourquoi je vous parle de tout ça? Et bien, parce que, si vous avez un peu regardé mon parcours, vous le savez déjà, ça n’a pas été simple du tout d’avoir mes enfants. Je suis passé par une maladie très compliquée qu’on appelle endométriose. J’ai eu des traitements médicaux lourds, des opérations chirurgicales, et nous avons passé des années à nous demander si on pourrait un jour avoir des enfants ou pas! Si, si, je vous assure! L’endométriose est une maladie gynécologique qui touche plus d’une femme sur 10, qui est encore mal connue et reste une grande cause d’infertilité en plus d’être à l’origine de grosses douleurs, d’une fatigue chronique, et de bien d’autres symptômes!
J’ai dû passer par un parcours de FIV  (fécondations in vitro) et attendre 3 longues années avant d’être enceinte après avoir infligé à mon corps de multiples traitement hormonaux de blocage et stimulation des ovulations, des anesthésies générales, … Mais ensuite, pour mon plus grand bonheur, j’ai été enceinte de jumeaux!

Avant cette grossesse, les gens me regardaient et me demandaient quand je comptais faire un enfant vu que j’étais marié, que j’avais un bon travail et que c’était donc la suite « logique » des choses! En tout cas, pour eux!
Quand j’ai été enceinte de mes premiers enfants, ça a semblé normal à ceux qui ne connaissaient pas mon histoire bien que, le fait d’attendre des jumeaux les a parfois poussé à me plaindre et me souhaiter bon courage! 🙂 En fait, c’était que du bonheur!

Pour ma deuxième grossesse, donc mon troisième enfant, les choses ont été un peu plus rapides mais tout de même complexes et la FIV a encore été nécessaire. Quand on est enceinte et qu’on a déjà des jumeaux, les gens se questionnent, se demandent si un autre enfant était vraiment « nécessaire », … Les regards et les remarques ont été encore différents.

Comment les regards changent?

qu'est ce que l'éducation bienveillante?Mais, là où tout à changé, c’est aujourd’hui!

Aujourd’hui, j’ai cheminé, j’ai repris ma vie en main, j’ai compris énormément de choses sur moi et j’ai vaincu la maladie. Je vous explique comment dans la vidéo à la fin de l’article. Et voilà qu’une énorme surprise est arrivée, preuve que tous ces progrès ont été bien réels: une petite fille va venir agrandir notre famille, naturellement, sans aucun traitement, sans chirurgie, sans douleurs; comme un petit, que dis-je, un grand miracle!

Alors là, plus personne ne peut imaginer qu’il y a 10 ans de ça, nous avons pleuré toutes les larmes de nos corps en nous demandant si nous pourrions être parent.
Certains se sont même demandé si nous allions garder cette grossesse, d’autres se posent encore la question de comment nous allons nous en sortir mais seules quelques personnes ont compris que ce parcours de vie fait que cette grossesse est un véritable cadeau pour toute notre famille et que c’est un de nos plus grands rêves qui se réalise.

Dans la rue, les gens pensent simplement que 4 enfants, c’est beaucoup de travail et j’en soupçonne même certains de se demander si je connais l’existence de la pilule! 🙂

Mais alors, que faire de ces réactions?

Si je vous raconte tout ça, c’est sans aucune rancune envers les gens qui me jugent ou qui ne me comprennent pas. C’est juste pour vous faire réfléchir sur le fait qu’on connait rarement toute l’histoire de chaque personne et qu’il est dommage de tirer des conclusions sans avoir connaissance de tous le cheminement! Je vous ai raconté ce que j’ai vécu mais je suis consciente et convaincue que, moi aussi, il m’arrive de faire la même chose. Quand je n’arrivais pas à avoir mes enfants, j’étais jalouse, il faut le dire, des mères de famille que je voyais.

Maintenant que j’ai cheminé sur la voie du développement personnel et du coaching, je suis consciente de ces mécanismes et, même si ils se mettent en place naturellement, j’arrive, la plupart du temps à réaliser ce qui est en train de se jouer et à y mettre fin.laurence ruas

Je vous raconte ça aussi, pour que vous vous rendiez compte que, quoi que vous fassiez et quels que soient vos choix, il y aura toujours des gens qui vous jugeront, qui critiqueront directement ou indirectement, qui ne comprendront pas mais il y aura aussi toujours de gens qui vous aideront, qui seront bienveillants, qui, même s’ils ne vous comprennent pas totalement vous soutiendront quand même! Selon l’importance que vous accordez à chacun de ces comportements, vous vous sentirez plutôt soutenue ou incomprise, plutôt invincible ou sans défense, …

C’est à vous de décider ce à quoi vous allez donner de l’importance, de quoi vous allez nourrir votre esprit, comment vous allez réagir à tout ça! Ne laissez pas le négatif l’emporter, faites la part belle au positif et à toutes les belles rencontres que vous faites.

Vous ne plairez jamais à tout le monde, faites en sorte de vous plaire à vous-même, c’est déjà bien assez!

 

 

Share This