fbpx

Laurence RUAS
Cabinet de sophrologie, hypnose & coaching

11 place de l'esplan
26130 Saint-Paul-Trois-Châteaux

Peut-on devenir dépendant de son sophrologue ou hypnothérapeute ?

Voici une question qui fait peur à certain(e)s quand on parle de sophrologie et encore plus quand on parle d’hypnose ! Plus largement, on pourrait poser la question « peut-on être dépendant de son thérapeute ? » ou « être dépendant de la sophrologie ou de l’hypnose ».

L’utilisation de vos propres ressources

Ces méthodes vous permettent d’avoir accès à vos propres ressources. Tout ce que vous faites émerger existait déjà bien avant les séances. Le praticien n’a pas le pouvoir d’aller « insérer des idées dans votre tête » par exemple. Il a juste les bonnes techniques pour que vous puissiez y voir plus clair et trouvez en vous les ressources pour atteindre vos objectifs et/ou surmonter des obstacles.

Il y a déjà de nombreuses fois dans votre quotidien durant lesquelles vous êtes dans ce même état que pendant les séances. Par exemple, lorsque vous êtes dans la lune, lorsque vous êtes à la limite de l’endormissement, … Pensez-vous pourvoir être dépendant de cela ?

Client-thérapeute: une relation de confiance

Le point quasiment le plus important pour que ces méthodes fonctionnent, c’est que vous soyez en confiance. Lorsque cette relation de confiance est établie, alors, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider tout en restant acteur de votre accompagnement.

Cela implique donc que vous pouvez clairement poser la question de la dépendance au praticien si cela est important pour vous.

J’en profite pour préciser un détail: il est possible que vous ne vous sentiez pas à l’aise avec un professionnel. Cela ne veut pas dire qu’il est mauvais ou incompétent, ce sont simplement les relations humaines. Vous n’êtes jamais obligé(e) de poursuivre avec cette personne (même pas avec moi). Vous avez le droit de changer pour trouver la personne qui vous convient. C’est même préférable. Ceci vous montre encore que vous ne pouvez pas être dépendant(e) puisque vous gardez votre libre arbitre.

Si je tombe sur un thérapeute manipulateur, y a-t-il un risque de dépendance ?

On en revient à la question de la confiance. On ne vit pas dans le monde des bisounours. Il y existe en effet des personnes mal intentionnées dans tous les métiers…et même chez les thérapeutes.

Dans ce cas-là, ce n’est pas la méthode qui est à remettre en question, c’est la personne. Si vous avez un doute ou qu’il se passe des choses qui vous dérangent pendant la séance, fuyez !  C’est exactement pareil si cette personne est un professeur, un médecin, un banquier… ou n’importe qui de votre entourage.

La sophrologie et l’hypnose ne sont pas le problème dans ce cas.

 

Lors de mes accompagnements, mon but premier est votre autonomie. C’est pour cela que ces accompagnements ne durent pas des années. En quelques séances, vous avez les clefs en main pour aller vers votre mieux-être. Même si je suis une super pro irrésistible, vous serez rapidement rassuré(e) quand à la réponse à cette question de départ !

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€/séance

Peut on devenir indépendant de son sophrologue ou hypnothérapeute ?
Publié le : 20 septembre 2021
sophrologie hypnose coaching - Enfants Ados Adultes

Laurence RUAS

Sophrologue
Praticienne en Hypnose
Coach

A découvrir également

Sophrologue, Hypno-praticienne et coach