fbpx

Peur de conduire : l’hypnose et la sophrologie à votre secours

La peur de conduire, de prendre le volant, est une sujet de consultation fréquent. Depuis le premier confinement en lien avec la COVID 19, le nombre de personnes souffrant de cette peur et venant me voir en consultation est en nette augmentation.

Les origines de la peur de conduire

Les origines de cette peur de prendre le volant sont très diverses. Pour quelques personnes, il existe un traumatisme lié à la voiture: accident vécu ou accident d’un proche, ou comportement dangereux du conducteur lorsque la personne était présente en tant que passager.

Toutefois, la plupart du temps, on retrouve plutôt une peur qui s’est transmise de génération en génération ou même, aucune raison flagrante.

Certaines personnes témoignent que cette peur s’est installée rapidement et sans prévenir.

Cette peur de conduire porte même un nom: Amaxophobie, lorsqu’elle devient phobie, c’est à dire lorsque la personne est dans l’incapacité totale de conduire et développe un évitement de la situation.

L’évitement lors de la peur de conduire

Les personnes qui ont une phobie par rapport à la conduite d’un véhicule peuvent développer des stratégies d’évitement. En ville, elles peuvent abandonner la voiture au profit des transports en commun (lorsque la phobie ne porte que sur le fait de conduite). Elles peuvent s’organiser pour réduire leurs trajets, demander à quelqu’un de faire les courses, se faire livrer, demander à d’autres personnes d’amener les enfants en classe, se faire conduire, … jusqu’à parfois même, rester bloquées chez soi.

C’est une spirale qui peut vite devenir très très difficile à vivre pour la personne et pour l’entourage.

L’entourage, le regard de l’autre

La situation peut se développer très rapidement, ce qui crée parfois une incompréhension de l’entourage. Il est difficile d’aider les personnes souffrant de cette peur de conduire. Certains essayent de les motiver, d’autres, de les aider en faisant chauffeur, d’autres encore ne comprennent pas et se sentent impuissants ou s’agacent. Il est important de rappeler que les peurs et phobies ne sont pas rationnelles. Une peur rationnelle est ok: on a un accident, on a peur, c’est normal, on travaille sur le traumatisme. Mais lorsqu’il y a une phobie, il n’y a pas forcément de cause précise. C’est comme pour la phobie des araignées, la phobie des orages, …

Peur de conduire: l’apport de l’hypnose et de la sophrologie

Il faut savoir que pour l’inconscient qui installe la peur, il y a toujours une bonne raison. Ceci dit, la raison n’est pas toujours facile  trouver et il n’est pas forcément nécessaire de comprendre d’où vient la phobie pour la désamorcer. Par contre, il est possible, grâce à l’hypnose, d’aller négocier avec l’inconscient afin qu’il trouve lui-même, une autre manière de satisfaire son intention positive: une manière moins dérangeante et plus adaptée.

Grâce à la sophrologie, on va progressivement désamorcer la phobie en état modifié de conscience.

Ces méthodes sont complémentaires et efficaces. Elles permettent également de s’assurer que la peur de conduire ne soit pas reportée sur autre chose mais vraiment désamorcée.

Cet article me semblait important à rédiger pour plusieurs raisons:

  • vous rappeler que vous n’êtes pas seul(e) et que la peur de conduire n’est pas une fatalité,
  • vous faire de ce constat que c’est une peur de plus en plus courante,
  • vous faire part de méthodes qui fonctionnent pour vous aider à vous libérer de la peur de conduire.

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€/séance