Mieux gérer la douleur avec l’hypnose et la sophrologie

La douleur peut vous envahir, prendre toute votre énergie, vous empêcher de vivre normalement. Elle peut être intense et de courte de durée, plus ou moins régulière, ou de faible intensité mais lancinante, …

La douleur, une perception différente selon les individus

Nous n’avons pas tous la même tolérance à la douleur, ni la même limite.

L’échelle d’évaluation de la douleur (EVA) souvent utilisée par le personnel médical permet d’avoir une idée un peu plus objective de votre manière de tolérer la douleur à laquelle vous êtes soumis.

Et il n’y a pas de jugement à avoir sur cette capacité à supporter la douleur. Personne ne peut savoir à quel point c’est facile ou difficile pour vous. Parmi ce qui influence votre ressenti d’une douleur, on retrouve votre histoire, votre sensibilité, vos peurs, le fonctionnement de votre cerveau, … et même ce qu’il se passe dans votre vie en ce moment.

Connaissez-vous les fakirs? Je soupçonne que vous soyez en train de sourire à la lecture de ce mot qui fait voyager notre imaginaire! Les fakirs ont la capacité à manipuler leur propre cerveau pour accepter la douleur et la percevoir de manière différente du commun des mortels. Ils se manipulent eux-mêmes. Bien sûr, cela est complété par des techniques sur la position du corps, le travail sur les croyances, … mais leur cerveau ne réagit pas comme vous à la douleur. Donc, c’est possible ! Rassurez-vous, je ne vous ferais pas passer le test de la planche à clous!

Comment la sophrologie permet de mieux gérer la douleur?

Grâce au travail de la respiration, dans un premier temps et à des techniques spécifiques, il va être possible de transformer votre manière de ressentir la douleur afin de la rendre plus tolérable. En savoir plus sur la sophrologie psycho-comportementale

L’hypnose permet aussi une gestion de la douleur

On voit de plus en plus de service de chirurgie qui ont recours à l’hypnose pour diminuer la dose d’anesthésiant, voire même s’en passer pour certaines interventions. Bien sûr, en cabinet, nous n’allons pas jusque là mais encore une fois, cet exemple vous montre ce qu’il est possible de faire. En savoir plus sur l’hypnose Ericsonienne

Précisions importantes sur le rôle de la douleur

La douleur est un signal d’alerte votre corps. elle fixe une limite au-delà de laquelle il ne faut pas aller (par exemple quand vous laisser la main au dessus d’une flamme) ou une défaillance du corps (entorse, phlébite, abcès dentaire, crise cardiaque, …). On ne cherche donc pas à enlever la sensation générale de douleur sans quoi vous pourriez courir un grave danger. Certains diabétiques rencontrent cette problématique qui peut amener à des complications graves. On va donc travailler sur une douleur précise et identifiée.

De la même manière, si une douleur survient, je vous demanderais de consulter votre médecin en premier lieu afin de connaitre son origine. Si on enlève le signal d’alerte, comment savoir d’où il vient ? Cela évite de passer à côté d’une étiologie dangereuse pour vous.

Les protocoles de sophrologie et d’hypnose utilisés vous fourniront aussi des outils pour diminuer la douleur en cas de crise. Vous pourrez les utiliser au-delà de la séance. Si vous vous contentez de venir en séance sans utiliser les outils, ça ne servira à rien. C’est un peu comme regarder la boîte de médicament sans prendre les comprimés.

Au risque de me répéter, je ne suis pas médecin. Je ne vous demanderais jamais d’arrêter votre traitement ou votre suivi médical. Toute modification de traitement devra être faite en accord avec votre médecin. Je peux même être en contact avec lui afin de voir ce qui conviendrait le mieux à votre problématique et/ou mieux comprendre une éventuelle pathologie ou un traitement.

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s'intègrent dans une démarche de relation d'aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s'inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre. 

libero Curabitur ut in adipiscing eget ipsum Donec nunc efficitur. ut