Le Cœur et le Mental, une alchimie à trouver.

Il y a une alchimie à trouver entre notre mental et notre cœur.

Toute la journée, nous fonctionnons en passant de l’un à l’autre. Parfois, cela se fait de manière fluide et d’autre fois, ça coince un peu.

Nous laissons souvent un peu (ou beaucoup) trop de place à notre mental.
Il a sa place dans notre quotidien. Par exemple, lorsque j’étais sage-femme, c’est lui qui me guidait lorsque je devais calculer une dose de produit à injecter, une décision à prendre en urgence, un geste à faire au moment de l’accouchement, … Mais voilà, toute cette utilisation mentale fait qu’une fois lancé, il a tendance à prendre les commandes…pour tout! Et parfois, son utilisation n’est pas appropriée !

On peut passer de l’un à l’autre. Parfois même, les deux ont une information à nous donner. Notre cœur, lui, s’exprime à travers notre corps, nos sensations. Mais nous sommes parfois tellement coupé de notre corps, tellement submergés par nos émotions qu’ils devient compliqué de faire la part des choses et de simplement ressentir.

Voici un dialogue qui a souvent lieu:

– Le cœur: ah voilà ce qui me ferait du bien! J’ai enzvie de …chanter/ danser/ rencontrer du monde/ jouer avec mon enfant/ embrasser quelqu’un/ hurler sur quelqu’un/ … par exemple).

– Le mental: oh lala! On se calme! Ça ne se fait pas! Imagines un peu ce que cela pourrait créer. On va … se moquer de toi/ te trouver ridicule/t’insulter/ te juger/ te rejeter/  … par exemple).

– Le cœur: mais pourquoi tu dis cela? On ne sait pas et moi j’ai envie de vivre ça!

Il y a alors plusieurs possibilités.

Les deux se mettent d’accord et créent un compromis.

– Le mental: Ok mais gardons la tête froide! Avançons avec prudence!

Le mental campe sur ses positions et le coeur cède.

– Le coeur: oui, tu as raison, c’est bien trop risqué, j’ai déjà assez souffert… et il pleure, déprime, …

Le coeur tient bon et le mental lâche.

– Le coeur: je suis prêt à prendre le risque. C’est vraiment très important pour moi et je sens que c’est possible. Allons-y !

Là, le mental peut lâcher totalement et se laisser emporter par le coeur, ou résister et développer des stratégies pour le ralentir ou le bloquer: ruminations, stress, labsus, chutes, et bien plus encore. Il se place en gardien protecteur mais un gardien parfois un peu trop virulent.

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des moyens pour apaiser ce dialogue. Il y a des outils et des techniques qui permettent une meilleure communication, plus équilibrée et plus constructive. Coeur et mental partent d’une bonne intention et veulent le meilleur pour nous. Ils sont tellement engagés dans ce qui nous arrive qu’ils ont parfois du mal à prendre du recul sur la situation et foncent.

Lorsque l’on trouve l’alchimie entre le coeur et le mental, on se sent comme une libération, un nouveau souffle!

Si vous le souhaitez, je peut vous aider à améliorer cette communication!

Pin It on Pinterest