Education bienveillante: pourquoi ça coince?

On entend beaucoup parler d’éducation bienveillante, de parentalité positive, et beaucoup de parents s’y mettent. C’est génial parce que c’est vraiment quelque chose de super! C’est une manière de transmettre toutes nos valeurs, nos idées, à notre enfant dans la bienveillance, l’amour, le respect.

Ce que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui, c’est pourquoi ça coince? On voit beaucoup de journaux qui parlent de l’éducation bienveillante en disant qu’elle rend les parents malheureux car ils n’arrivent pas à la mettre en place, qu’ils culpabilisent, que ça met la barre trop haut, que certains se sentent dépassés, déprimés car ils n’arrivent pas à utiliser ces outils. On entend beaucoup de commentaires défavorables par rapport à cette éducation dite « bienveillante » car la clef fondamentale n’a pas été assez saisie par tout le monde.

La clef principale est que, pour être bienveillant avec son enfant il faut être bienveillant avec soi-même!

Si vous n’êtes pas suffisamment bienveillant avec vous, comment voulez-vous être disponible pour l’autre, à l’écoute de votre enfant, patient avec lui? Et c’est là que ça coince! Il faut bien comprendre que la bienveillance n’est pas qu’avec son enfant! On éduque dans la bienveillance, dans une ambiance bienveillante pour tout le monde.

Quel est le problème si on n’est pas bienveillant avec soi-même?

éducation bienveillante et parentalité positive Le premier soucis, je viens de vous en parler, c’est que vous allez manquer de temps pour vous. Vous allez être dans l’oubli total de vous même pour vous consacrer à votre enfant. Alors, bien-sûr votre enfant demande de l’attention et on doit s’en occuper jour et nuit, être à l’écoute de ses besoins. Il ne faut pas oublier son enfant mais, il faut penser à soi, à son propre bien-être, prendre du temps pour respirer, peut-être méditer, faire du sport. Il faut accepter que parfois, il faut passer le relais car c’est prenant, c’est un job à temps plein. En tant que parents, nous ne sommes pas aux 35 heures comme dans une entreprise mais, nous travaillons 24h/24, 7j/7. L’idée est de se ménager pour pouvoir aussi s’occuper de nos enfants. C’est nécessaire pour rester bienveillant aussi avec lui.

La seconde raison est que nous sommes le premier exemple pour nos enfants. Ils sont dans l’imitation. Ils nous reproduisent, nous imitent. On voit bien, vers 30 ans, à quel point les schémas familiaux nous rattrapent. Imaginez si vous n’êtes pas bienveillant avec vous-même, ce que votre enfant va croire et comprendre? Il va croire: « je dois m’oublier totalement au profit des autres ». Finalement, toute votre bonne volonté, votre désir de bien faire va l’amener à se convaincre que l’oubli de soi est la norme, est ce qui est bien.

Il faut lui montrer que l’amour et la bienveillance sont des clefs essentielles dans la vie. Mais il faut aussi lui montrer qu’il y a un équilibre à trouver entre l’amour et la bienveillance de soi et des autres.

Il est important de penser à vous pour mieux vous occuper de votre enfant.

 

Education bienveillante: pourquoi ça coince?
Publié le : 16 octobre 2015

Auteure

Laurence RUAS, sophrologie, hypnose et coaching à Saint-Paul-Trois-Châteaux, en Drôme, région de montélimar

Laurence RUAS

Sophrologue, Hypno-praticienne et coach

A découvrir aussi

Guillaume RUAS, hypnose et coaching à Saint-Paul-Trois-Châteaux, en Drôme, région de montélimar

Guillaume RUAS

Hypno-praticien & Coach
A Saint-Paul-Trois-Châteaux & à distance
En savoir plus

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

 

Hypnose, sophrologie & coaching région Montélimar, à Saint-Paul-Trois-Châteaux en Drôme et à distance.

Proche de Pierrelatte (26 Drôme), Bollène et Orange (84 Vaucluse), Pont-St-Esprit (30 Gard), Bourg Saint-Andéol (07 Ardèche)

 

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s'intègrent dans une démarche de relation d'aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s'inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre.