Ce que l’hypnose n’est pas: fausses croyances sur l’hypnose

Je vous explique souvent ce qu’est l’hypnose, à qui elle s’adresse, comment ça fonctionne, … Aujourd’hui, pour faire tomber les fausses croyances, je vais vous dire ce que l’hypnose n’est pas !

1. L’hypnose est-elle un sommeil ?

Ni l’hypnose, ni l’état de transe hypnotique ne correspondent au sommeil. Des recherches électroencéphalographiques ont été menées et les tracés entre transe hypnotique et sommeil sont bien différents.
On peut avoir l’impression de dormir sous hypnose mais, dans la réalité, ce n’est pas le cas. De plus, pendant la séance, nous ne restons pas dans la même zone de modification de conscience.

2. L’hypnose n’est pas de la magie…

Aïe, un mythe est brisé, nous ne sommes pas des magiciens ! L’hypnose utilise les fonctionnements du cerveau, du conscient, de l’inconscient. Tout cela est plutôt scientifique que magique.

3. Vais-je faire la poule sous hypnose ?

Non! quoique…Si vous en avez envie, vous pourriez le faire !

Les spectacles d’hypnose font du tords à cette pratique en créant une sorte de mythe autour de cela. Oui, les numéros présentés sont époustouflants, oui il y a des gens qui font la poule sur scène, non un praticien en hypnose ou un hypnothérapeute ne vous fera pas faire la poule en séance: aucun intérêt. Les artistes font ces tours pour impressionner le public, ça n’a rien de thérapeutique. Dans le cadre d’une séance pour travailler une problématique, on choisit les techniques qui ont un intérêt pour aider la personne à résoudre son problème. Nous n’avons aucun besoin de nourrir notre ego en faisant en sorte de paraitre tout puissants. Cela serait même contre productif car, comment nos clients pourraient avoir confiance en nous si nous nous plaçons comme supérieur ? L’hypnose ericksonienne met encore plus l’accent sur la position horizontale, c’est à dire d’égal à égal entre le praticien et le client.

Ok, mais en pratique, si le praticien a un « mauvais fond », est-ce que je vais la poule ? Peut-être… si vous le souhaitez! Dans les spectacles, les hypnotiseurs déterminent les personnes qui vont être réceptives et suffisamment ouvertes à ce genre de démonstration en public. Ces personnes là auraient probablement été capables de mimer la poule même sans hypnose !

4. L’hypnose entraine-t-elle une perte de contrôle ?

Certaines personnes ont peur de « perdre le contrôle » pendant et après la séance. Certes, lors de la transe hypnotique, le sujet est plus perméable à la suggestion du praticien. Ceci dit, certains fusibles demeurent. L’instinct de survie persiste. Cela permet que personne ne puisse vous faire faire quelque chose qui est, pour vous, moralement indécent ou inacceptable.

5. Est-ce que l’hypnose entraine une perte de mémoire ?

Il existe des techniques d’amnésie parfois utilisée en hypnose. Le but est que le mental ne rumine pas ce qui a été dit ou travaillé pendant la séance, ce qui amènerait probablement à défaire le travail qui a été fait. Ces techniques ne sont pas utilisées de manière systématique. La mémoire reste dans tous les cas; ce qui change c’est la facilité d’accès à l’information pour laquelle une amnésie a été faite.

D’ailleurs, parfois, c’est votre inconscient lui-même qui crée une amnésie car il estime qu’une prise de conscience est dangereuse ou dommageable pour vous. C’est un mécanisme de protection.

De même lorsque l’on travaille sur des événements traumatisants, on ne recherche pas l’oubli de l’événement. Ce n’est pas possible et cet événement a participé à la construction de qui vous êtes. Ce qu’on va rechercher, c’est de diminuer la charge émotionnelle négative rattachée à cet événement et les conséquences négatives sur votre vie.

6. Je ne suis pas hypnotisable

Il n’y a personne qui ne soit pas hypnotisable. Avec vous cela n’a pas fonctionné ? Première question: en êtes-vous bien sûr ? Seconde question: en aviez-vous envie ?

Ce qui est remis en question lorsqu’on n’arrive pas à hypnotiser une personne, ce n’est pas si cela est possible sur elle ou non, c’est notre capacité à la mettre en confiance pour qu’elle ose aller explorer cette possibilité.

Les personnes qui n’entrent pas en transes ont 2 caractéristiques communes possibles: soient elles ne veulent pas être hypnotisées, soit elles ne se sentent pas suffisamment à l’aise avec le praticien.
Dans le premier cas, j’ai envie de dire « tant mieux si ça ne fonctionne pas ». Cela prouve qu’on  ne peut rien faire contre votre gré. Vous êtes acteur de la séance. Dans le second cas, c’est que l’alliance thérapeutique (c’est à dire la relation créée entre le praticien et son client) n’est pas satisfaisante. La personne maintient le contrôle pour le pas suivre le praticien dans la séance. Je vous en parle en connaissance de cause, j’ai vécu cela moi aussi. Le praticien était un neurologue hypnothérapeute. Il m’inspirait tellement peu confiance que, dès que je me sentais partir dans cet état propre à la transe hypnotique, je bougeait imperceptiblement les doigts pour rester dans un état de conscience normal.

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s'intègrent dans une démarche de relation d'aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s'inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre. 

risus quis libero. dapibus velit, suscipit id, facilisis commodo luctus fringilla eleifend