Endométriose : 5 phrases que les femmes ne peuvent plus entendre !

Il y a des phrases qui sont prononcées, parfois, sans penser à mal et pourtant, leur impact sur l’autre est très douloureux. J’ai connu tout ça, j’en ai souffert et j’ai parfois ressenti de la rancœur. Pour que vous puissiez comprendre pourquoi ces phrases sont difficiles à supporter par les femmes souffrant d’endométriose, je vous en livre certaines ici.

« Secoues-toi. Arrêtes de te laisser aller ! »

Un des symptômes les plus répandus de la maladie est la fatigue. C’est vrai qu’il ne faut pas baisser les bras et cesser de vivre. Mais, il y a des solutions plus motivantes que ce genre de phrases ! Trouvez une activité pas trop fatigante et relaxante, offrez un petit cadeau bien-être, soyez simplement une oreille attentive et bienveillante. Ce sera plus apprécié.

« C’est dans la tête ! »

Oui, la maladie n’est pas forcément visible à l’extérieur. Mais, les symptômes existent bel et bien. S’il est vrai qu’il ne faut pas se laisser sombrer dans la déprime, cette phrase est douloureuse et totalement inutile !

« Tu as des bouffées de chaleur ? A ton âge ? Et ben, ça promet ! »

Certains traitements contre l’endométriose mettent les ovaires au repos. On appelle aussi cela « ménopause artificielle ». Du coup, on a droit à tous les effets secondaires de la ménopause et les bouffées de chaleur en font partie…

« C’est normal d’avoir mal pendant les règles ! »

C’est un classique, certes. Mais, cette phrase revient si souvent qu’il m’a semblé indispensable d’en parler. Non, il n’est pas normal de se tordre de douleur pendant les règles ! Non il ne faut pas attendre que ça passe sans rien faire!

« Tu as vu ton ventre ? Tu es enceinte ? »

A certains moments du cycle et selon les traitements, le ventre est si gonflé qu’on a l’impression d’être à 6 mois de grossesse.

Il faut savoir que le désir d’enfant peut être un problème car l’endométriose est parfois une cause d’infertilité. Durant toutes ces années où j’ai désiré plus que tout avoir un enfant, on m’a régulièrement félicité pour ma grossesse alors que j’étais désespérée… C’était une véritable souffrance !

 

J’ai choisi d’accompagner les femmes atteintes d’endométriose. J’utilise la sophrologie et l’hypnose. On travaille sur la gestion de la douleur, sur le regard des autres, sur la manière de reprendre le dessus sur la maladie et retrouver une vraie vie.

 

Je ne pense pas me tromper en disant que toute femme atteinte d’endométriose a déjà entendu plusieurs de ces 5 phrases ! Il ne faut pas oublier que les mots peuvent blesser. Parfois, il s’agit de maladresses et d’autres fois de méconnaissance de la maladie. Pourtant, les mots peuvent aussi soigner, apaiser, rassurer, …

N’hésitez pas à partager ici les phrases que vous entendez et qui sont difficiles pour vous. Cela permettra à ceux qui ne connaissent pas la maladie, de mieux vous comprendre et d’être plus attentifs aux mots qu’ils utilisent 🙂

Endométriose : 5 phrases que les femmes ne peuvent plus entendre !
Publié le : 1 février 2016

Auteure

Laurence RUAS, sophrologie, hypnose et coaching à Saint-Paul-Trois-Châteaux, en Drôme, région de montélimar

Laurence RUAS

Sophrologue, Hypno-praticienne et coach

A découvrir aussi

Guillaume RUAS, hypnose et coaching à Saint-Paul-Trois-Châteaux, en Drôme, région de montélimar

Guillaume RUAS

Hypno-praticien & Coach
A Saint-Paul-Trois-Châteaux & à distance
En savoir plus

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

 

Hypnose, sophrologie & coaching région Montélimar, à Saint-Paul-Trois-Châteaux en Drôme et à distance.

Proche de Pierrelatte (26 Drôme), Bollène et Orange (84 Vaucluse), Pont-St-Esprit (30 Gard), Bourg Saint-Andéol (07 Ardèche)

 

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s'intègrent dans une démarche de relation d'aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s'inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre. 

ut quis, eget dolor ante. in quis tristique mattis diam